Casque bluetooth

Fiio BTA10 : rendre le Audio-Technica MSR7 sans-fil

écrit par audio du village

Un nouveau produit ? Pas tout à fait, plutôt une nouvelle déclinaison. Le Fiio BTA10 est un produit destiné à une seule chose : palier l’absence de Bluetooth des bons casques. Pour le moment un seul module existait déjà, dédié au ATH-M50x de Audio-Technica. Vous le avez peut-être, depuis le temps un modèle Bluetooth est sorti et reste plutôt convaincant, rendant le module non pas obsolète mais déjà moins pertinent. Vous avez déjà un M50x ? Il peut vous intéresser. Pour les autres, difficile de ne pas conseiller le M50xBT, encore qu’il ne soit pas aussi complet (j’y reviens un peu plus bas).

L’exercice continue avec un second produit toujours de la marque Audio-Technica et autre grand succès de ces dernières années : le MSR7 premier du nom, remplacé depuis par le MSR7B. C’est donc principalement aux possesseurs de ce modèle et non à ceux qui se tâteraient. Principalement, car il reste des stock de MSR7 pour des prix bien moins élevés.

A gauche le MSR7 avec son module, à droite le M50X avec le sien.

Le principe du module Fiio BTA10 ? Se greffer autour de la coque du MSR7 et s’enclencher dans son entrée jack. Une sorte de simple récepteur, mais dessiné sur mesure. Il reste cette espèce de croissance disgracieuse rappelant ce qui existait sur les premiers Bose Bluetooth, principalement à cause du micro.

L’intérêt, en plus de cette approche non-filaire, est surtout de ne pas avoir balancé la première puce venue. Le Fiio BTA10 se base ainsi sur la très récente Qualcomm QCC3005, un modèle Bluetooth 5, mais surtout intégrant les dernières techno de la marque. Un peu plus qu’un puce, c’est un module à lui tout seul, intégrant 2 entrées micros avec réduction de bruit active cVc, ainsi que les codecs AAC, AptX et AptX LL. Ce dernier est un sacré avantage, car ce type de codec permet une utilisation sans latence remarquable quel que soit l’usage (même jeu), excepté dans une optique de musique pro. La puce possède une portée de 10m.

Enfin, le produit s’appuie sur un ampli op Texas Instrument tpa6132a2, des fois que cette référence vous parle (dans ce cas je me fais un peu de soucis pour vous).

Sur le papier donc, le module Bluetooth utilisé est bien supérieur à ce qui existe par exemple sur le M50xBT. L’autonomie est annoncée à 8 heures (via codec AAC), ce qui reste très peu comparé au presque 40 heures du M50xBT, principalement à cause de sa batterie de seulement 140mAh. Recharge via un port micro usb (dommage).

Pour finir, le bouzin ajoute 18.5 gr en venant se greffer au casque, pas de quoi se démonter les cervicales donc. Toute la navigation se fait via des boutons répartis sur la tranche.

Côté tarif, nous serons sans doute à 39.90 Euros en France, le prix du module pour M50x, identique en tous points excepté pour la forme.

page produit

Test Audio-Technica M50xBT

à propos de l'auteur

audio du village

laissez un commentaire