Casque Hifi Taverne

Paris Audio Video Show : côté casque

écrit par audio du village

Le Paris Audio Video Show se tient ce week-end et, pour une fois depuis 3 ans (Anciennement appelé Festival Son et Image ), j’ai enfin pu y revenir. L’occasion de voir de nombreuses marques de casques et amplis, et d’essayer des modèles aux prix prohibitifs. Très divers, car à la fois orienté Home et Cinéma et Hifi traditionnelle, le salon laisse pourtant une petite place aux marques de casques audio et électronique associée à travers une unique mais très grande pièce.

Plutôt que de faire un long article sur le Paris Audio Video Show, je me concentrerai sur chaque marque rencontrée à travers des petits articles dédiés, avec mes écoutes et impressions. Néanmoins, je me permettrai ici de présenter les quelques acteurs présents. En l’occurrence, le placement de tous l’univers casque dans une même pièce fut une très bonne idée, permettant de rester dans un lieu pas trop bruyant, assez convivial et bien pensé, mais surtout absolument pas embouteillé. Certaines marques présentes à la fois dans les casques et les enceintes séparaient les deux univers (Focal par exemple), quelques marques laissant les casques sur leur espace enceinte (ex : Bowers & Wilkins ou Pioneer). Enfin, quelques écoutes furent faites sur des stands revendeurs au sein de cette salle, que je citerai. Revue rapide des marques que l’on pouvait retrouver. Je ferai avec le peu de photos qu’il me reste,  mon appareil photo ayant décidé de me lâcher en plein milieu.

 

Focal :

La marque Française la plus célèbre dans l’univers du casque audio, que j’ai déjà présentée à travers le casque fermé Elegia, casque qui était à l’écoute et sur lequel je reviendrais. Pas énormément de nouveauté à part ce modèle, ainsi que la nouvelle collection de casque Bluetooth Listen Wireless (nouveaux coloris). Egalement l’occasion de reposer une oreille sur le très haut de gamme Utopia, un des casques les plus fabuleux de la création.

 

Aedle :

Je suis malheureusement arrivé à l’heure du déjeuner pour l’un des deux fondateurs de la marque, Baptiste Sancho. Le très sympathique mais nouveau (de son aveux) stagiaire laissé au stand n’a pas pu répondre aux  questions d’en… de mouche que je n’hésitais pas à lui poser. Ainsi, je n’ai pas pu voir davantage le prochain VK-X dont il y avait apparemment un modèle de préprod. Aimant énormément la démarche de la marque et ayant eu la chance de rencontrer ses créateurs en 2012, presque un an avant le lancement du premier VK1, je suis très curieux sur le futur casque Bluetooth + ANC.

Grado :

 

Ce n’est pas un secret, je porte une affection particulière à la marque de Brooklyn, à la fois pour sa démarche proche du DIY et pour sa philosophie de look « à l’ancienne ». Ce qui m’intéressait avant tout ici était la possibilité d’essayer : D’abord le premier modèle Bluetooth de la marque, le GW100, mais également le nouvel haut de gamme boisé GS3000e. Petites impressions bientôt.

Meze :

Je connais bien la petite gamme de casque Meze. Le 99 Classic est un des casques nomade que je conseille, tant pour le son très chaud que pour le look et le confort. Mais ce n’était pas pour eux que je venais ici, seulement pour le Empyrean. Derrière ce nom pompeux se glisse la première incursion de la marque Roumaine dans le très haut de gamme, cela via un casque Planaire d’un genre un peu particulier.

Hifiman :

Longue histoire d’amour avec Hifiman. Je fus, très humblement (ou pas), un des premiers testeurs Européen à avoir pu faire un test de leur HM801 (voir test du Hifiman HM801 sur generationmp3), le premier vrai baladeur audiophile de l’histoire. Une époque ou tester leur premier modèle HE5 vous faisait directement passer par le fondateur de la boite Fang Bian. Epoque révolue, la marque est maintenant un très grand de son secteur audiophile, ce qui ne m’empêche pas d’apprécier leur produit.

hifiman Shangri-La, très haut de gamme électrostatique

Ici, nous avions la grande armada, du modèle entrée de gamme jusqu’à un très très haut de gamme Shangri-La. Un nom pouvant faire sourire, mais à 50K euros tout de même avec son ampli dédié. L’ampli n’était pas disponible, mais j’ai eu la chance de poser une oreille sur cette oeuvre d’art, ainsi que sur l’essentiel du haut de gamme.

Earsonics :

Encore du Français, mais dans l’intra cette fois. J’avais présenté la marque à travers leur dernier modèle Grace, et c’est de celui-là précisément dont il est question, celui là, ainsi qu’un récepteur Bluetooth très intéressant dont j’ignorais l’existence. Une occasion également de discuter avec le très sympathique et très loquace Frank Lopez, loin des clichés habituels du monde de la hifi.

Sennheiser :

Dans mon malheur, je venais ici pour tester le HD820, équivalent fermé de mon HD800, ou plutôt de son grand frère HD800S. Manque de chance, celui-ci n’était pas disponible sur le salon. En revanche il y avait, bien sage dans un petit « caisson » d’écoute, le meilleur casque du monde, le mythique Orpheus HE1. Je n’ai pas voulu cette fois-ci retenter une écoute, histoire de ne pas me faire du mal.

Astell & Kern :

Une marque de baladeurs audiophiles bien connue, de baladeurs aussi haut de gamme qu’onéreux. L’essentiel de la gamme actuelle était là, particulièrement les haut de gamme  SP1000 et sa nouvelle déclinaison plus petite SP1000M, ainsi que le SE1000 M.Chat en collaboration avec le Street-artiste.

 

En marge de cette salle, dans leur espaces dédiés, on retrouvais quelques marques mettant les casques avec les enceintes, n’ayant en l’occurrence pas de nouveaux modèles. Chez Bowers & Wilkins,  l’occasion de remettre une oreille sur le P9 qui ne m’a toujours pas convaincu malgré son tarif de presque 900 Euros, ainsi que sur le modèle à réduction active PX.

Bowers&Wilkins P9

Chez Pioneer nous avons les 3 modèles mis en avant dans sa gamme Hifi : le petit SE-MHR5, le fermé SE-Monitor5 que je n’avais jamais testé, et leur haut de gamme SE-Master1 à prêt de 1800 Euros. Un très bon modèle bien qu’un peu cher. En revanche le SE-Monitor m’a vraiment convaincu pour un fermé haut de gamme. Dommage qu’il tombe face à un Focal Elegia (sur lequel je reviendrais).

Pioneer SE-Monitor5

 

Enfin, chez Denon, pour retrouver le nouveau modèle AH-D9200, proposé à 1599 euros. Je n’ai pas pu l’écouter suffisamment, mais je n’ai clairement pas eu une impression fantastique, certainement pas pour ce prix en tous cas.

Denon AH-D9200

Edition très agréable pour le casque audio. Pas une foule de nouveautés mais beaucoup de belles références à l’écoute. Ouvert encore toute la journée du Dimanche 21 Octobre.

 

à propos de l'auteur

audio du village

laissez un commentaire

Secured By miniOrange