Intra

Earsonics Grace : 10 écouteurs dans chaque oreille

écrit par audio du village

Un des pionniers de l’intras sur mesure et Français de surcroît, Earsonics fait partie des incontournables du très haut de gamme de l’intra auriculaire. Véritablement lancé alors qu’il n’existait qu’Ultimate Ears (depuis racheté par Logitech) et quelques rares marques, ses références EM2 et EM3 faisaient alors partie des meilleurs modèles. Depuis le marché a évolué, les marques se comptent par dizaines et les références sont bien trop nombreuses. Les prix du haut de gamme, encore loin des 1000 euros il y a dix ans, n’ont plus aucune difficulté à dépasser les 3 000 euros. La faute à une technique sans cesse améliorée sans pouvoir compter sur une économie d’échelle, mais également une exagération bien réelle dans le haut de gamme, se retrouvant encore plus dans le casque audio. Les Earsonics Grace n’atteignent pas un tel plafond, mais n’en sont pas moins dans une optique très, très haut de gamme.

C’est quoi un intra haut de gamme ?

L’intra, de par ses dimensions, permet de s’affranchir de quelques problèmes du casque, ne pas utiliser un driver classique par exemple. Les intras moyen et haut de gamme utilisent ainsi la plupart du temps des transducteurs dits Symétriques. Ceux-ci fonctionnent sous l’impulsion d’un courant électrique en faisant bouger une fine lamelle de métal, créant un déplacement d’air infime mais suffisant pour un intra qui va le canaliser dans un conduit directement vers l’oreille. Ce transducteur a également un avantage énorme : il réagit très bien aux réglages qu’on lui impose, notamment pour une égalisation.

Ainsi, il est (relativement) facile d’utiliser un système de filtre de fréquences pour laisser tel ou tel transducteur s’occuper d’un domaine de fréquence (basse, médiums ou aigu par exemple) en particulier. Certains transducteur sont ainsi plus gros et plus adapté aux basses, alors que d’autres plus petits seront plus à l’aise avec les aigus . On appelle ainsi les modèles des 2, 3 voies selon le nombre de séparations dans le spectre audio. Il existe quelques 4 voies dans l’industrie, et à ma connaissance un 5 voies avec la marque Spiral Ears.

Ce type de séparation est très courant dans les enceintes (ex : caisson de basses ou Boomer pour fréquences basses, et tweeter pour les aigus). On retrouve aussi cela dans quelques casques, parfois avec une certaine réussite comme le AKG K340, parfois avec des résultats atroces comme le Klipsch Mode M40.

Earsonics Grace : Trois Voies et 10 transducteurs par côté

Le Earsonics Grace s’arrête à 3 voies, ce qui est déjà pas mal, puisqu’il use d’un second stratagème en appairant des transducteurs. Cette technique permet de les regrouper par 2 ou par paire de 2 pour une même voie, permettant de réduire la distorsion au prix d’un petit effort technique. Ainsi le Earsonics Grace est un modèle 10 transducteurs et 3 voies : une paire pour les basses, 2 paires pour les médiums, et 2 paires pour les aigus.  Celui-ci est identique dans sa topologie au EM10, un modèle sur mesure (c’est à dire moulé à l’empreinte de l’oreille de l’utilisateur), mais universel (forme unique) et réglé un peu différemment d’un point de vue sonore.

Côté technique : réponse en fréquence de 10Hz-20Khz, impédance de 26,6 Ohms, sensibilité de 119dB/mW.

La douloureuse maintenant… 2000 boules. Très cher, déraisonnable diront certains, mais il faut garder à l’esprit que nous sommes dans un public de niche. Un genre de public qui existe de manière tout aussi déraisonnable en photo ou en musique. Ce produit est par ailleurs (coque externe) imprimé en 3D, fabriqué et réglé individuellement en France.

Page produit

 

à propos de l'auteur

audio du village

1 commentaire

laissez un commentaire

Secured By miniOrange