Intra

Fiio FH7 : un futur hybride Béryllium

écrit par audio du village

Autant vous prévenir, Ça va sentir le Fiio (arrêtez de rire) dans les jours à venir, car la marque a décidé de balancer son lot d’annonces en tout genre à travers ses réseaux sociaux. Et nous ne parlons de simples câbles d’interconnexion, en tous cas pas seulement (et je ne ferai pas de news dessus), mais bien de nouveaux intras et de produits électroniques alléchants. Le Fiio FH7 est un des plus désirables, car nouveau haut de gamme intra, un peu plus cher que la base habituelle Fiio et très intéressant sur le papier. Le modèle a déjà été aperçu à travers plusieurs prototypes et annonces informelles dans le courant de l’année 2018, ce n’est donc pas vraiment une surprise.

Fiio FH7 : 5 Drivers, 4BA, 1 grand Béryllium

Premier point, le Fiio FH7 reprend les grandes lignes du FH5, à savoir une approche hybride mêlant driver dynamique pour les basses et drivers à armature symétrique pour le reste des fréquences.

Mais nouveauté, peut être même première pour un intra hybride (mais je ne m’avancerai pas complètement), ce driver dynamique est à la fois de très grande taille, à savoir un diamètre de 13,6mm, mais surtout avec membrane en Béryllium. Ce matériau pour le moins rare se retrouve souvent à partir du moyen/haut de gamme de Focal par exemple (sur les tweeter), ainsi que sur ses casques haut de gamme comme le Utopia ou le récent Stellia. L’avantage est de disposer d’un matériaux bien plus léger et pourtant plus réactif que les habituelles membranes composites ou métal. Sur le papier, le modèle devrait donc vraiment assurer dans le registre des grave, souvent un peu brouillon dans les hybrides (il y a des exceptions).

Enfin, le Fiio FH7 passe à une approche 4 transducteurs à armatures symétriques pour le reste des fréquences, contre 3 pour le FH5. Ces derniers drivers sont également différents des modèles précédents, que ce soit pour les médiums ou les aigus. Les aigus (2 drivers appairés) profitent d’un modèle plus récent, censé étendre la réponse. Les médiums (2 drivers appairés) se basent sur une référence personnalisée pour la marque, de technologie DFK, un modèle Knowles à « double armature symétrique » dans le texte. Le produit est donc un 3 voies, ce qui est assez logique vu sa structure hybride.

Enfin, pour terminer sur la partie purement sonore : le Fiio FH7 possède un système de 3 filtres interchangeables en sortie, permettant de modifier la signature sonore. En sortie, ce type de filtre joue particulièrement sur les aigus.

Fiio FH7 : derniers détails

Détails qui n’en sont pas forcément. Pour commencer, la coque est dans un mélange Aluminium et Magnésium.

Le câble livré en standard est quant à lui un modèle détachable à connectique MMCX, 8 brins (c’est à la mode) en cuivre (OCC) plaqué argent.

Pour les caractéristiques techniques, nous avons la présentation suivante :

  • Réponse en fréquence : 5-40KHz
  • Impédance : 16 Ohms
  • Sensibilité : 111dB/mW
  • Puissance max en entrée : 100mW
  • Poids par écouteurs : 8,8gr

Enfin, ultime argument marketing dont la marque n’a pas besoin, le modèle est estampillé Hi-Res Audio. Ce qui, on le rappelle, veut simplement dire qu’il est capable d’atteindre les 40Khz cela selon ses propres mesures, et qu’il a bien payé sa gabelle à l’organisme responsable du petit tampon.

Que dire de plus ? Et bien que le modèle est annoncé à 449,99$ pour le mois de Juin, ce qui devrait plutôt donner un 499 Euros une fois chez nous.

à propos de l'auteur

audio du village

laissez un commentaire

Secured By miniOrange