Gaming

Sennheiser GSP 670 : le maître arrive ?

écrit par audio du village

Je vais pas y aller par 4 chemins : sur le papier et sur le passif de la marque, le Sennheiser GSP 670 risque bien de faire très mal à la concurrence. Pas forcément mal en tant que gaming technologique : il n’a pas la déferlante d’émulation, de son 3D (enfin si, un peu), de bass boost ou de tracking de la tête. En revanche, à la croisée des chemins Hifi/Gaming/Broadcasting, il est bien parti pour faire aussi bien que ses petits frères de la gamme GSP, cher mais largement justifié pour certains, une sorte de HMD27 ou HMD26 plus joueur. Petite revue de ce haut de gamme.

Sennheiser GSP 670 : double sans-fil

A la différence des autres casques de la gamme GSP, des autres casques gamer Sennheiser tout court en fait, le GSP 670 est un modèle sans-fil. Pour la praticité, il est même doublement sans-fil. Premièrement il intègre un système propriétaire, sans doute analogique, semblable à ce qui se fait chez les autres gamer et permettant une latence imperceptible. Ce mode sans-fil se fait en branchant un dongle USB dédié. Le modèle est ainsi compatible PC et PS4.

De l’autre, le modèle intègre également un module bluetooth 5, ce qui lui permet d’être connecté plus facilement en tant que casque musical. Il est possible de le connecter simultanément sur les deux modes filaires. Ne pas espérer avoir les deux flux à la fois en revanche, il faudra switcher de l’un à l’autre, un peu le principe du Multipoint sur Bluetooth. Il sera par exemple possible de décrocher un appel via un simple bouton pendant une utilisation en sans-fil sur PC.

En revanche, aucun détail supplémentaire sur ses éventuels codecs. Le modèle n’est sans doute pas destiné à être un audiophile nomade, mais un peu de LDAC ne ferait pas de mal (j’y crois trèèèèès moyennement).

Un peu de technique, pas de blabla

En revanche, ne pas espérer un déluge technique comme je le précisais plus haut. La marque en dit le moins possible en se basant sur la déjà très bonne réputation des précédents GSP.

Pas de détails sur les drivers, probablement du 40mm (je me base sur ce qui ressortait des premiers DSP) avec réponse en fréquence annoncée de 10-23Khz. Difficile de parler sans avoir essayé ce modèle, mais les précédents, GSP 600 en tête, détonnaient de par leur bon équilibre sonore et surtout la qualité générale. On sentait ainsi la patte du constructeur hifi, à l’instar des quelques modèles Beyerdynamics ou Audio-technica. Si le Sennheiser GSP 670 est aussi bon que le GSP 600, la marque aura gagné le gros lot.

Mais, c’était également le micro qui frappait de par sa qualité, clairement issu de l’univers broadcast type HMD26/27, des casques utilisés dans le milieu pro et par quelques streamers, le genre de truc aussi quali qu’un bon micro USB pour la prise de voix. Le GSP 600 réussissait franchement bien le pari par rapport aux autres micro gaming, particulièrement pour sa tenue dans les basses fréquences. On retrouve ainsi une réponse de 10Hz-7,3Khz. Celle-ci est sans doute exagéré, mais un micro classique intégré à un casque commence plutôt dans les 100Hz.

Pour le reste : Le Sennheiser GSP670 est donc compatible PC et PS4, et permet une émulation 7.1 du son. En revanche, la présence ou non de cette émulation sur PS4 n’est pas très claire. Celle-ci semble intégrée via un DSP, mais j’essaierai d’approfondir le sujet.

  • Poids 398gr. Oui le modèle est un poids lourd. A voir si le confort suit.
  • Portée via dongle USB : 10 mètres
  • Autonomie annoncée : 16-20 heures suivant les usages
  • Recharge via USB. Fonction recharge rapide (2 heures de jeu pour 7 minutes de charges) et possibilité d’utilisation pendant le branchement.

Voila voila, vous savez tout ! … Comment ça le prix ? Petit peuple près de ses sous ! 349 Euros. Oui quand même.

page produit

à propos de l'auteur

audio du village

laissez un commentaire