Baladeurs

Ibasso DX160 : la réponse borderless et colorée

iBasso DX160 dans une main
écrit par audio du village

Presque grand public, Fiio et iBasso se tirent la bourre depuis le quasi début du baladeur audiophile. Les deux marques ont clairement œuvré pour la démocratisation du principe avec entre-autres les Fiio X3 ou DX50, des modèles aussi performants que la concurrence de l’époque dans des tarifs bien inférieurs. Depuis les chemins se croisent et s’éloignent, chacun développe sa philosophie propre tout en gardant l’autre à portée. Fiio frappe très fort depuis un an avec sa gamme M, mais iBasso ne se laisse pas faire avec son haut de gamme DX220. Nouveauté colorée et clairement plus dans l’air du temps, le iBasso DX160 est un baladeur audiophile bien intéressant.

Ce baladeur parait d’un coup « rattraper » le petit retard de design d’Ibasso en affichant un design plus arrondi et surtout un magnifique écran quasi-borderless (ou sans-bords si vous parlez Français) de 5″ en 1080p. Le produit est alors dans des dimensions très acceptables (113 x 69 x 15mm), proche du Fiio M9 ou des baladeurs audiophiles Sony. Mais surtout, il existera en 4 coloris : Noir, gris, ainsi que les plus réjouissants bleu et rouge. Petite préférence pour le bleu car je suis extrêmement coquet !!

iBasso DX160 les 4 coloris

Côté audio le modèle s’appuie sur 2 convertisseurs Cirrus Logic CS43198 en dual dac (un Dac par canal). Celui-ci permet une prise en charge en natif du PCM 32bits/384Khz, ainsi que le DSD256. Pour les amoureux du format, il prend également en charge le MQA de Meridian. Pour l’amplification, la marque se base sur un duo symétrique/asymétrique devenue presque une norme. D’une côté donc une sortie en 4.4mm pour câble symétrique, de l’autre une classique 3.5mm. Sur le papier, le Ibasso est assez proche du modèle R5 de Hiby, un baladeur aux caractéristiques semblables même si dans un châssis un peu plus vieillot. A voir à l’usage.

Caractéristiques en vrac, le iBasso DX160 intègre un CPU octocore associé à 2Go de ram et 32Go de mémoire interne.

iBasso DX160 de face

Le modèle sera propulsé par une version modifiée d’Android 8.1, avec bien sûr la possibilité d’installer les applis de streaming habituelles. Doté d’une puce Bluetooth 5, il prendra en charge le LDAC (pas encore d’info sur les autres codecs). Enfin, la petite autonomie de 13 heures qui va bien, sans doute en FLAC 16 bits sur la sortie asymétrique.

Caractéristiques en vrac :

  • Sortie symétrique 4.4mm
  • Tension de sortie : 6.4Vrms
  • Réponse en fréquence : 10-40kHz (+-0.15dB)
  • SNR : 130dB
  • Diaphonie : -125dB
  • THD + N : 0.00022% (à 32 Ohms, 3Vrms)
  • Sortie asymétrique 3.5mm
  • Tension de sortie : 3.2Vrms
  • Réponse en fréquence : 10-40kHz (+-0.15dB)
  • SNR : 125dB
  • Diaphonie : -115dB
  • THD + N : 0.0007% (à 32 Ohms, 3Vrms)
  • Sortie ligne (sur la prise 3.5mm)
  • Tension de sortie : 3.2Vrms
  • Réponse en fréquence : 10-40kHz (+-0.15dB)
  • SNR : 125dB
  • Diaphonie : -113dB
  • THD + N : 0.00035% (sans charge, 2Vrms)
  • Autonomie : 13 hr
  • Dimensions : 113x69x15mm
  • Poids : 178gr
  • 32 Go de mémoire interne, extensible avec le port micro sd
  • Charge rapide QC3.0 et PD2.0

Pour le moment en précommande, le iBasso DX160 est annoncé aux alentours de 400$, prix qui risque de se transformer en plus de 400 Euros chez nous pauvres Européens. Je table sur un confortable 450 Euros, mais comme je suis très mauvais en pari ne me faite pas confiance.

(Je ne manquerai pas de rajouter des informations si besoin, parce que promis j’essaye d’être un peu sérieux même sans avoir pris de vacances cette année)

via

Dans le même registre, n’hésitez pas à vous renseigner sur le Fiio M11 ou le iBasso DX220.

à propos de l'auteur

audio du village

laissez un commentaire

Secured By miniOrange